Dieu, Darwin, Marcel et moi

La Provence

Un spectacle osé tout de même car le sujet, toujours contourné et presque tabou, peut troubler. Plus qu’une ode au plaisir, c’est une hymne. Merci !

M D