Agora VoxLe Bouton de rose

En ces temps où la lutte des femmes devient facilement une condamnation identitaire des hommes (la dominationmasculine, qu’on peut légitimement écrire en un seul mot, tant c’est automatique) ce spectacle discrètement coquin, c’est-à-dire sérieux, est du meilleur aloi.

Orélien Péréol