Marcel Bouché – géodrilologue  Dieu, Darwin, Marcel et moi

Alors là, bravo ! C’est le meilleur cours sur le ver de terre que j’ai jamais vu ! Quant au manifeste de fin, merci, j’aurais jamais eu le culot de sortir ça. Vous les artistes, vous avez toute liberté dans l’expression, le scientifique est toujours un peu bordé par son institution.

Marcel Bouché, chercheur agronome à l’INRA