Compagnie LM Créations

Une compagnie ENGAGÉE 

La compagnie LM Créations propose des spectacles musicaux pour partager ses questionnements sur le monde contemporain. En textes poétiques et musiques, elle développe les préceptes de l’Éducation Populaire : informer, conscientiser, émanciper pour une société choisie.
Depuis 2021, elle est affiliée à la Ligue de l’Enseignement (n°075120012).

Une complicité 

Depuis 2005, la compagnie LM Créations accueille le travail d’écriture de Sophie Accaoui : des spectacles thématiques, ludiques et documentés, alliant hétéroclisme musical, goût de la langue et désir de culture décloisonnée.

Des créations

Sophie Accaoui est de nature fantaisiste, elle écrit au grès de ses étonnements et de ses ravissements.
Elle s’est intéressée aux femmes amoureuses des chansons d’amour de la Belle Epoque aux années post-68 : Variations sur un T’aime ; plus tard au désir féminin et à ce qui était encore en 2009 un organe tabou, le clitoris : Le Bouton de rose.
Pour une carte blanche “Cabaret Rimbaud”, elle a hanté les rayons de la BNF et a exhumé des textes et chansons du cabaret du Chat noir, en a construit un spectacle : Au Chat noir, cabaret lyrico-farceur.
Ses inquiétudes écologiques ont donné naissance à deux spectacles sur le sol et le ver de terre : Autour d’un ver et Dieu, Darwin, Marcel et moi.

Archives

Variations sur un T’aime est le premier spectacle de Sophie Accaoui à entrer au catalogue de la compagnie. Il se présente comme un récital de chansons sentimentales et d’airs du répertoire, pour voix et piano, monté en petites scènes amoureuses, comme des éclats d’histoires. Les héroïnes, aux prises d’émotions heureuses, contrariées, dramatiques, s’inscrivent dans la course à l’émancipation des femmes.
Ce spectacle malicieux a tourné en région, puis s’est joué au théâtre du Renard à Paris (45 représentations).

En 2004, répondant à une commande de récital pour l’année Rimbaud, lancée par Jean-Yves Clément directeur d’un festival de musique romantique à Chartres (qui ne connaitra qu’une saison), Sophie Accaoui exhume un programme libertaire, littéraire et musical de l’après-Commune de Paris : Au Chat Noir, cabaret lyrico-farceur, pour pianiste improvisateur virtuose, Cyrille Lehn, et deux chanteurs-comédiens, Sophie Accaoui et Jean-Yves Patte (aussi historien d’objet musical).
En 2006, en résidence au théâtre Jean-Vilar de Surennes, et avec la collaboration de la metteuse en scène Christine Mananzar, ce travail remanié devient un objet théâtral, deuxième pièce entrée au catalogue de LM Créations.
Littéraire, ce spectacle insolite est salué des érudits et invité à l’antenne de France Culture (émissions “Pot au feu” de Jean Lebrun et “Chanson Boum” de Hélène Hazéra).

En 2011, Sophie Accaoui écrit un seule-en-scène : Le Bouton de rose pour lever le tabou qui pèse encore sur le clitoris et sa surprenante méconnaissance anatomique. Ce solo mis en scène par Laurent Lévy est le troisième spectacle entré au catalogue de LM Créations.
Soutenu dès ses débuts par le journal féministe Causette, ce spectacle est remarqué par la presse, unanime (France Inter, Charlie-Hebdo, Le Parisien, Muze, Psychologies Magazine, La Provence, La Marseillaise…).
Créé à l’Essaïon-Paris en février 2011, il se joue au festival off d’Avignon trois années consécutives (invité à la Maison de la Poésie en 2011 – Théâtre la Luna 2012 et 2013), en tournée (Festivals de Bonnieux, Sarlat, Vaison-la-Romaine, Bruissement d’Elles, Scènes au bar, Nuits de rêves… théâtres de Commercy, Saint-Romain le Colbosc, Angoulême, Belfort, Monaco, Vaujours, Niort, Aurillac, Auch…). (204 représentations sur scène et 33 en appartement).
Malgré l’évolution galopante des mentalités et la libération de la parole des femmes, ce travail reste intemporel par son sujet -le désir- et par sa démarche élégamment subversive.

En 2017, création du quatrième spectacle de LM Créations : Dieu, Darwin, Marcel et moi, écriture de plateau sous la direction de Laurent Lévy, d’après un premier texte, fruit de lectures scientifiques et de rencontres : Autour d’un ver, écrit en 2014, monté en 2015 avec Augustin Mantelet à la batterie puis retravaillé en 2021 avec la metteuse en scène Christine Mananzar.
Deux textes pour une même thématique écologique d’importance : le lombricien, parce qu’on ne naît pas lombriphile mais qu’on le devient !
Deux formats (spectacle pour plateau équipé / spectacle tout-terrain) pour sensibiliser le plus grand nombre à la fragilité des écosystèmes !
Ces deux versions ont été appréciées tant par les néophytes que par les universitaires, les professionnels du sol, agriculteurs ou jardiniers (le Parvis-Scène nationale de Tarbes, Rayon vert de St-Valery-en-Caux, Festival “Jardins ouverts en Île de France”, “la Science de l’Art en Essonne”, “Big Bag Festival”, Scènes de jardin en Charente”, Arbres et Paysages en Champagne, Saclay, Atelier Medicis, Estivales de la Permaculture, IUT Franche-Comté, Sorbonne-Université, Briare, Bagneux, Vitry…)
Soutenues par France Inter (émissions “la Tête au carré” de Mathieu Vidard et “CO2 mon amour” de Denis Cheissoux), Libération, Sciences et Avenir, Charlie Hebdo… par le chercheur spécialiste des lombriciens Marcel Bouché et d’éminents savants, dont Marc-André Selosse du Muséum d’Histoire Naturelle, ces deux propositions musicales de vulgarisation scientifique répondent aux interrogations des citoyens inquiets. Le traitement est poétique et dynamique.

Une compagnie – Une autrice